Comment démarrer une entreprise ?

611
comment démarrer entreprise

Voulez-vous devenir votre propre patron ? Si oui, vous êtes bien entourés car plus de 60% des actifs interrogés veulent démarrer leur propre entreprise. Mais créer une entreprise n’est pas facile. Il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte pour construire un projet solide. Beaucoup repousse leur envie de créer parce qu’ils ont besoin de plus de formation ou parce qu’ils ne maîtrise pas certains aspects en rapport avec l’exploitation d’une entreprise.

Dans cet article je vais décomposer les principales étapes permettant la création d’une entreprise, de l’idée initiale jusqu’au lancement de l’entreprise. À la fin, vous aurez une idée beaucoup plus claire de ce qui est nécessaire de faire et de maîtriser pour la création d’une entreprise et comment vous pouvez commencer. C’est un grand sujet qui ouvre de nombreuses autres portes. Il s’agira pour vous d’ouvrir certaines portes pour aller plus loin sur les points qui vous intéressent.

Bien sûr, chaque entreprise est différente. Selon le type d’entreprise que vous démarrez, vous pouvez peut-être vous passer de certaines de ces étapes. Par exemple, s’il s’agit d’une entreprise en ligne, de vente à distance que vous créez et gérez depuis votre domicile, vous n’aurez pas besoin de trouver un emplacement et peut-être pas besoin d’embaucher. Vous pouvez également décider de compléter certaines des étapes ou les aborder dans un ordre différent. Pensez à cela comme un modèle général pour démarrer une entreprise, et n’hésitez pas à le modifier et à vous l’approprier pour que ce guide corresponde à vos propres exigences.

Donc, si vous êtes prêt à apprendre comment démarrer votre propre entreprise, commençons!

1. La première pierre : une idée

La première chose dont vous avez besoin lors du démarrage d’une entreprise est d’une bonne idée. Même si vous avez quelque chose en tête, ne sautez pas cette section : En fait, vous n’avez pas besoin d’une idée, mais d’une très bonne idée.

Après tout, la recherche aux États-Unis montre que près de la moitié des nouvelles entreprises crées échouent au cours des cinq premières années. Il y a de nombreuses raisons à cela, mais le plus important est que de nombreux créateurs d’entreprise n’ont tout simplement pas misé sur la bonne idée.

Alors qu’est-ce qui fait une bonne idée?

Eh bien, ce qui peut être surprenant c’est la bonne idée ne doit pas être quelque chose de complètement nouveau, même si cela est tentant. La bonne idée doit être est en quelque sorte une amélioration de ce qui existe déjà.

Par exemple, disons que vous voulez ouvrir un café dans votre ville. Il n’y a rien de nouveau à ce sujet, mais vous pourriez affiner l’offre de service, adopter un nouvel angle. Par exemple les boutiques Starbucks® sont un réel succès, mais ils ne proposent que du café. Alors comment font-ils ? Méthode, réduction des coûts, culture d’entreprise sont les principaux ingrédients.

Revenons à votre café ouvert dans votre ville : S’il y a déjà cinq cafés dans votre ville et que vous en ouvrez un autre, pourquoi les habitants deviendraient-ils vos clients ? Pour qu’il fonctionne, votre café aurait besoin d’offrir quelque chose de différent des autres. Peut-être aura-t-il un concept original, un design innovateur, un emplacement idéal, ou vous offrirez de la nourriture ou des boissons que les clients ne peuvent obtenir nulle part ailleurs.

Vous devez également valider si vous êtes la bonne personne pour ce projet. L’adéquation Homme/Projet est un point essentiel. Avez-vous une compétence particulière que les autres n’ont pas ? Peut-être que vous faites les meilleurs smoothies à la mangue ou peut-être vous avez l’approche intuitive pour embaucher le meilleur fabricant de smoothie à la mangue.

De plus, avez-vous la passion nécessaire pour cette idée ? Cela vous excite-t-il de travailler 27 heures par jour pour en faire un succès ?

Ceci vous aidera à répondre à des questions comme :
– Quelles sont vos passions ?
– Où sont les difficultés ?
– Comment remédier à ces difficultés ?
– Peut-on faire mieux, plus vite, ou moins cher ?
– Pouvez-vous faire mieux, plus vite ou moins cher?

Prenez votre temps à ce stade, réfléchissez attentivement pour apporter les bonnes réponses à ces questions. A ce stade si vous n’avez pas toutes les réponses, ce n’est pas grave – nous allons approfondir la démarche dans la prochaine étape – mais vous devez avoir une idée de base de ce que vous voulez faire et pourquoi vous retenez cette idée.

Donc une fois que vous avez quelque chose qui tient la route, passez à la section suivante.

2. Identifiez votre marché cible

Une entreprise a besoin de clients comme le corps a besoin d’oxygène. Dès le début, vous devez comprendre qui sont vos futurs clients et où aller les chercher. Sinon, votre entreprise va bientôt manquer d’air.

Donc, la prochaine étape consiste à identifier votre marché cible – les clients de votre entreprise vous aideront à comprendre ce qu’ils veulent et comment vous pouvez répondre à leurs attentes.

Par exemple, disons que vous créez une agence de conception Web. Qui est votre client idéal ? Une grande entreprise, peut-être ? Une petite entreprise régionale ? Ou peut-être vous êtes intéressé pour concevoir des sites Web pour des freelances. Peut-être y a t-il un domaine particulier dans lequel vous souhaitez vous spécialiser, comme la conception de sites web pour les artistes et les photographes, par exemple.

Dans chacun des cas, vous devrez gagner et fidéliser les clients. Donc vous aurez besoin de connaître votre cible. Essayez d’être aussi précis que possible – peut-être même à donner à votre client cible un nom de fiction, et de décrire cette personne ou cette entreprise dans les moindres détails, de sorte que vous compreniez vraiment ce qu’ils veulent, les problèmes qu’ils rencontrent, comment vous pouvez leur être utile en devenant quasiment indispensable.

Afin de comprendre votre marché cible, vous devrez peut-être faire des recherches supplémentaires, établir des sondages sur les réseaux sociaux, aller rencontrer du monde dans la rue, téléphoner, interroger votre entourage.

Vous voudrez également rechercher vos concurrents pour voir comment ils servent actuellement votre marché cible et comment vous pourriez faire mieux qu’eux.

3. Rédiger un Business Plan

Cette étape va se baser sur la recherche que vous avez fait jusqu’à présent et l’utiliser pour créer un Business Plan. Ce document vous donnera des précisions sur l’endroit où votre entreprise va, où sont les clients et comment le chiffre d’affaires arrivera. Ce document est incontournable si vous solliciter des fonds auprès d’une banque ou pour attirer des investisseurs.

Vous trouverez certains articles sur le Web suggérant que, en particulier dans le monde en pleine évolution des startups technologique, vous n’avez pas besoin d’un Business Plan. Le Lean Startup est passé par là.

L’argument principal semble être que les choses changent si rapidement qu’il est plus important d’innover, d’expérimenter puis de corriger plutôt que de s’attacher à un plan fixe et rigide. C’est donc par l’expérimentation et par itération que le projet se construit et se corrige.

Vous considérerez que je sur démodé, mais la création et le démarrage d’une entreprise sans un Business Plan me gène et c’est pour moi le meilleur moyen d’aller dans le mur. Oui, bien sûr les choses vont bouger entre le Business Plan et la réalité, et la réalité ne correspondra probablement donc plus à votre plan initial, que vous soyez dans le monde du cloud computing ou des smoothies à la mangue. Mais un Business Plan n’a jamais été conçu comme un ensemble d’engagements fixes et définitifs auxquels vous êtes lié pour toujours.

Donc, plutôt que de ne pas faire un Business Plan du tout, il semble plus judicieux d’en faire un, puis de le mettre à jour fréquemment comme un tableau de bord de l’entreprise.

Comment rédigez-vous un Business Plan ? Vous pouvez utiliser un modèle si vous le souhaitez, et il suffit de remplir les détails mais votre Business Plan ne sera pas original et c’est prendre un raccourci là où justement il faut prendre le temps de la réflexion et de l’anticipation. Sinon, vous pouvez créer un Business Plan à partir de zéro, en utilisant votre propre format et en le rendant aussi original et efficace que vous le souhaitez.

Le contenu peut varier, mais voici les sept sections essentielles à inclure:
– Le Résumé / La vision / Mission Statement / Les Valeurs / l’Executive Summary
– La Description de l’entreprise, du projet, l’adéquation Homme-Projet
– Les Produits
– L’Analyse de marché
– La Stratégie et mise en œuvre
– L’Organisation et équipe de direction
– Le Plan financier et projections

Les quatre premières sections devraient découler des recherches que vous avez déjà faites et de la réflexion que vous avez mené : elles consistent essentiellement à décrire votre idée, la façon dont l’entreprise se présentera et les produits ou services que vous offrirez à vos clients.

A ce stade, vous pouvez ne pas être tout à fait clair sur votre stratégie, mais ne vous inquiétez pas, comme je l’ai précisé, il s’agit d’un document vivant. Écrivez ce que vous avez en ce moment, et actualisez-le au fur et à mesure que vous progressez et obtenez une vision plus claire. De même avec les parties concernant l’organisation et l’équipe, il est suffisant pour le lancement. Evidemment il est très difficile voir même aberrant de prévoir l’activité et les embauches à 3 ans – c’est juste pour l’exercice.

Donc réalisez et rédigez le Business Plan comme un projet que vous mettrez à jour constamment lorsque vous obtenez plus d’informations.

Si vous voulez en savoir plus sur la création d’un Business Plan efficace, Cliquez ici pour consulter le guide

Vous devez ensuite passer au plan financier.

4. Créer un modèle financier

Comme vous venez de le voir, un modèle financier fait partie duBusiness Plan, mais j’ai décidé d’en faire une étape distincte pour plusieurs raisons.

Premièrement, avoir un modèle financier est une étape essentielle. Car le manque de fonds à la création est le principal obstacle au lancement des entreprises. Un bon modèle financier peut, par exemple, vous aider à faire la transition entre votre job actuel de salarié et votre entreprise. Il peut vous montrer combien vous aurez besoin d’investir et à quel moment l’autofinancement est possible.

Deuxièmement, je sais que beaucoup de personnes vont écrire et prendre plaisir à rédiger un Business Plan en négligeant la partie financière, donc je ne voulais pas qu’ils ignorent ce point vital d’un projet de création d’entreprise.

 

Pour vous aider, voici le lien vers les outils de l’entrepreneur de Créer-Gagner en téléchargement gratuit, comme le Prévisionnel financier d’un Business Plan : > Cliquez ici

> Utilisez ce modèle de Prévisionnel financier pour faire des hypothèses sur les niveaux de chiffre d’affaires, de rentabilité et de revenus que vous pouvez vous verser.
Énumérez toutes les choses dans lesquelles vous aurez besoin d’investir, et ajoutez-les pour calculer vos coûts de démarrage et vos besoins de financement.
> Utilisez une formule pour calculer le seuil de rentabilité.
> Raisonnez en coûts complets et non seulement en montant des achats

Comme pour le Business Plan, il est peu probable que le modèle financier soit à 100% exact – Je vous rappelle que vous êtes un entrepreneur et non Madame Soleil. Donc, faites les meilleures hypothèses possibles à ce stade.

Et si vous n’avez pas assez d’argent pour démarrer, ne désespérez pas. Consultez, plus bas, la partie sur le financement d’une entreprise.

5. Choisissez un nom

Tout ce que nous avons fait jusqu’ici a été préliminaire. Nous avons essentiellement peaufiné l’idée du projet d’entreprise et nous nous assurons qu’elle passe au moins les premières étapes : vous fournirez un service ou un produit que les clients veulent, et vous entrevoyez le succès, au moins sur le papier.

Si vous identifiez un point d’alerte rédhibitoire pour votre projet, revenez en arrière et affinez l’idée ou créez en une nouvelle. Mais si les voyants sont au vert, alors passez à la concrétisation de votre idée.

La première étape de cette concrétisation consiste à trouver un nom. Cela peut sembler simple, mais il y a beaucoup à considérer dans cette étape. De la façon dont le nom sonne à la façon dont il fonctionne sur le Web et comment il reflète ce que vous souhaitez transmettre.

Je procède de la façon suivante :
– Notez des mots clés de votre secteur d’activité
– Notez des noms de marque existants du même secteur et d’autres secteurs
– Croisez des morceaux de mots venant de ces deux listes
– Dès que vous trouvez un nom qui vous convient, validez le fait que ce soit audible
– Si vous envisagez un développement international, choisissez un nom qui s’adaptera
– Ensuite vérifiez sur Google si ce nom existe
– Si c’est libre, soumettez ce nom à vos proches et recueillez leurs impressions

Si tout est ok, vous avez votre nom. Déposez-le tout de suite à l’INPI et achetez les noms de domaines.

6. Créer une marque

Vous pouvez être surpris de voir cette étape venir si tôt. Beaucoup d’entrepreneurs confondent l’image de marque avec le marketing, et pensent qu’il s’agit d’obtenir le mot. D’autres pensent que c’est juste lié à votre conception de logo. Ce n’est pas tout à fait exact.

Votre marque, tout simplement, est la promesse que vous faites à vos clients. Ce sont les valeurs que vous allez mettre en scène, le type d’expérience que vous donnerez aux clients et la réputation que vous voulez avoir. La marque peut être le nom de l’entreprise, mais dans ce cas c’est assez limitant. Il est plus facile pour une entreprise d’avoir en portefeuille plusieurs noms de marque différents du nom de l’entreprise.

Une marque a également une composante visuelle qui contribue à renforcer l’image que vous avez choisi. Des choix spécfiques de couleurs, de caractères et de graphismes peuvent aider à créer l’image et la personnalité de la marque que vous voulez : amusant et original, responsable et fiable,…

7. Construire un site Web

Maintenant que vous avez créé votre identité de marque, il est temps de l’annoncer au monde. Même si vous démarrez une entreprise classique, c’est à dire avec un local comme un magasin par exemple, les clients s’attendent aujourd’hui à ce que vous ayez un site Web. Mais également les fournisseurs, les partenaires commerciaux, les investisseurs et toute autre personne avec qui vous pourriez avoir à traiter.

Il existe plusieurs approches différentes. Celle que vous choisirez sera en fonction de votre budget, du stade de développement de votre entreprise, de l’image de marque, et de votre niveau d’expertise technique et de conception.

Si vous avez des compétences techniques, vous pouvez utiliser un CMS (Content Management System) comme WordPress ou Prestashop pour le e-commerce. Il y aura aussi Magento. Ensuite vous pouvez acheter et installer votre propre thème graphique de site Web pour un prix abordable en fonction des fonctionnalités que vous voulez pour votre site. Un template à 49 $ suffira en général.

Si vous souhaitez un site avec des fonctions plus élaborées et plus compliquées pour vous pour, par exemple, capter des email et construire votre liste, vous pouvez faire appel ponctuellement à un freelance.

Si vous avez déjà une solide idée de la marque de votre entreprise et des fonctionnalités que vous voulez sur votre site Web, embaucher un concepteur web professionnel est une bonne option. Si vous êtes à l’aise avec l’approche « do-it-yourself », vous pouvez configurer le site vous-même. C’est plus de temps, mais cela doit être un choix éclairé de votre part.

8. Ahhh ! L’administration !

La création et le lancement d’une entreprise peut être très excitant, mais je dois admettre que cette étape n’est pas la partie la plus facile, reposante ou même amusante. Lorsque vous démarrez une entreprise, vous devez être au courant des lois et règlements qui s’appliquent. Vous devrez peut-être vous enregistrer votre entreprise auprès dCentre de Formalités des Entreprises, à la Chambre de Commerce ou des Métiers. Vous passerez par l’ouverture obligatoire d’un compte en banque professionnel pour le dépôt du capital, le numéro de TVA, le RSI, le centre des Impôts, etc…

Même si la création d’une entreprise a beaucoup été simplifiée, cela reste encore une démarche qui prend du temps. Dans d’autres pays comme l’Irlande, il est encore plus simple et rapide de créer une Small Business. Si vous êtes intéressé par la création en Irlande, je vous conseille la lecture de cet article : Entreprendre en Irlande

Parce que Créer-Gagner est un site sur l’entrepreneuriat, je pous vous conseiller et accompagner pour la création de votre structure. Pour cela, contactez-moi : contact@creer-gagner.com

Lire la suite de l’article… > Cliquez ici

franck brunet strago créer gagner
Franck de CREER-GAGNER
Pour les entrepreneurs aventuriers et passionnés
Abonnez-vous à la Chaîne Youtube
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Linkedin