création entreprise

Quand il s’agit d’avoir une idée de création d’entreprise, la plupart des entrepreneurs en herbe se heurtent à l’un de ces deux problèmes : Soit ils ont trop d’idées et ils ne savent pas choisir, soit ils n’ont aucune idée. Ces deux problèmes pénalisent souvent la création d’entreprise puisque si les entrepreneurs ne peuvent pas trouver la bonne idée, comment vont-ils pouvoir lancer leur projet ?

C’est pourquoi les nouveaux entrepreneurs doivent être un peu créatif et stratège pour trouver la bonne idée de création d’entreprise. Il y a souvent trois étapes dans cette démarche de conception : Ce que j’appelle “le remue-méninges”, faire focus puis les tests. Ce guide vous montrera comment passer par ces étapes pour faire émerger la bonne idée de création.

Comment générer pléthore d’idées de création d’entreprise ?

Si vous êtes le type d’entrepreneur qui a tendance à avoir trop d’idées, alors vous pouvez sauter cette partie, bien qu’il soit toujours utile de faire un brainstorming supplémentaire au cas où il y a idées que vous auriez peut-être manqué. C’est le moment de désinhiber votre créativité. La structuration de votre idée de création viendra plus tard dans le processus.

Étape 1. Faites voler votre KITE

Une façon d’aborder le brainstorming pour vos idées de création d’entreprise consisterait à faire un peu d’auto-exploration. Vous pouvez utiliser l’acronyme “KITE” pour vous guider. Cela vient d’une méthode très simple et fréquemment utilisée aux Etats-Unis :

  • “K” de Knowledge. C’est la Connaissance. En quoi avez-vous une connaissance, une expertise, un savoir-faire ? Cela pourrait être un domaine que vous maîtrisez par votre cursus ou par votre expérience. Pensez à tous les cours, séminaires et ateliers auxquels vous avez participé. Quels sujets avez-vous étudié en profondeur ?
  • Intérêts. C’est là que votre enthousiasme et votre passion entre en jeu. Par quels sujets ou domaines êtes-vous extrêmement intéressé ? Qu’est-ce que vous aimez lire ou apprendre pendant vos temps libres ? Cela peut être une passion personnelle qui vous a poussé à approfondir un sujet particulier. Plus important encore, ces centres d’intérêts sont ceux que vous considérez comme des passe-temps, des projets personnels, et d’autres activités que vous poursuivez pendant votre temps libre.
  • Talents. Pensez aux compétences, aux idées ou aux résultats que d’autres personnes vous louent. Pensez aux compliments de vos collègues à votre égard, vos patrons, vos amis et votre famille. Prêtez attention aux moments où ils ont dit des choses comme, “Vous êtes vraiment bon à ceci” ou “Je savais que je peux avoir votre aide sur cela”. Aussi, pensez à toutes les opportunités que vous pourriez rencontrer. Vous ont-ils déjà demandé, ou mieux encore, offert de vous payer en plus pour quelque chose qui sort de votre mission principale ? Vous pourriez y voir une preuve que vous savez apporter des solutions ou créer de la valeur sur un domaine, là où d’autres ne le font pas.
  • Expériences. Enfin, il est important de revoir votre parcours éducatif et professionnel, y compris toute action bénévole ou organisations auxquelles vous avez adhéré. Dans quels domaines, compétences ou sujets vous êtes-vous le plus formé ? Que faites-vous actuellement pour vous développer dans ce domaine ?  Que disent vos références de votre expertise ? Revoir votre CV peut aussi vous donner quelques idées de création d’entreprise. C’est une prise de recul intéressante à faire sur soi.

Ensuite, vous devez créer une liste regroupant 10 centres d’intérêts ou 10 passions. Faites cette liste et forcez-vous à la faire complètement. Evidemment vous aurez du mal à la terminer. Puis, énumérez quelques produits ou services que vous pouvez offrir pour chacun de ces 10 items. Posez la liste et analysez-la dans son ensemble. Je pense que déjà à ce stade quelque chose émerge.

Lorsque vous explorez ces domaines, ne vous attendez pas à quelque chose de précis. Cela peut aussi être une liste à la Prévert. A ce stade, il n’est pas nécessaire de penser aux produits ou aux services que vous fournirez.

Étape 2. Explorez votre environnement

A l’issue d’une recherche en introspection, vous, entrepreneurs en herbe, devrez également tenir compte des forces et influences externes. Voici quelques questions pour vous permettre de mieux cerner les conditions dans lesquelles vous pourriez travailler :
Quelles sont les entreprises proches de votre domaine ? Pensez à la fois au domaine  d’expertise et au marché cible.
– Regardez attentivement ces entreprises prospères. Quelles sont les caractéristiques communes (taille de l’entreprise, marché, industrie, etc…) ?
– Quelles sont les tendances ou changements que vous pouvez observer ?
– Quelles compétences spécifiques avez-vous pour vous adapter à ces changements ?
– Qui de votre réseau peut vous aider, comme vos amis, votre famille ou votre entourage professionnel ?

La prochaine fois que vous sortez, regardez les vitrines qui tendent à attirer un grand nombre de clients. Que proposent-ils de nouveau, de différent ? Qu’est-ce qui les distingue des entreprises environnantes ?

Adoptez la même démarche sur le web en vous basant sur une recherche par mots-clés. Puis regardez les sites qui sont les mieux référencés. Quel est le contenu qui vous parle ? Que propose-t-il d’original, d’efficace ? Quelle expérience utilisateur observez-vous ?

En cherchant des éléments à l’interne et à l’externe de votre idée de création, vous êtes susceptible d’arriver à une liste exhaustive d’entités qui vous aideront à développer votre idée de création d’entreprise ou au moins à la conforter. Maintenant, en partant de la liste, vous devez réduire le spectre pour faire focus sur les plus percutantes, les plus intéressantes. Celles qui ressemblent étrangement à la bonne idée de création d’entreprise.

Étape 3. Filtrez et faites un focus

Tout d’abord, parcourez toutes les idées et éliminez celles qui ont, selon vous, des défauts rédhibitoires et celles qui vous intéressent le moins. Imaginez travailler toute la journée, tous les jours de la semaine sur ces thématiques et posez-vous la question : Aurai-je toujours la flamme ?

De plus, si déjà sur le papier une idée d’entreprise vous ennuie, vous avez la réponse. Je part d’un principe tellement simple que son efficacité est incontestable :

Quand il y a un doute,

il n’y a pas de doute

Fiez-vous cette fois, non à la raison, mais à votre instinct, à votre ressenti, à vos émotions.

Étape 4. Réévaluez vos idées de création restantes

Pour chaque idée qui reste sur votre liste, posez-vous les questions suivantes :

  • Cette idée est-elle proche de vos domaines de connaissances et d’expertise ? Au plus vous avez de l’expérience dans un domaine, au plus vous vous rapprochez de votre idée de création. Ce sont vers ces idées que vous pourrez construire votre réussite. Bien sûr, il est aussi possible de démarrer une entreprise dans un domaine que vous ne maîtrisez pas, mais vous aurez besoin d’un partenaire expert avec qui travailler.
  • Y a-t-il des futurs entrepreneurs qui ont besoin que cette idée existe ? Mais cette idée contribue-t-elle à rendre la vie plus facile ? Intéresse-t-elle quelqu’un ? Si vous pouvez identifier une cible, des personnes ou des entreprises qui pourraient être intéressées par votre idée de produit ou de service, alors c’est un signe positif.
  • Y a t-il de la concurrence ? Existe-t-il des entreprises qui fournissent des produits ou services similaires ? Certains entrepreneurs abandonnent des idées de création lorsqu’ils voient qu’elles ont déjà été développées par d’autres entreprises. C’est une erreur. Si certains l’ont fait c’est que c’est possible et qu’il y a un marché. La concurrence est en fait un bon signe.
  • L’exécution de votre idée de création pour les trois premiers mois après le lancement sera-t-elle trop coûteuse ? Si la réponse est «oui», supprimez l’idée ou reportez-la pour une autre fois. Par exemple, le lancement de votre propre compagnie aérienne pourrait sembler très amusant, surtout si vous êtes un pilote expérimenté et passionné, mais à moins que vous ayez une fortune personnelle pour financer ce projet, ce n’est pas une idée viable pour commencer dans la création d’entreprise.

Une fois que vous avez réduit votre liste à 2 à 5 idées de création viables, vous pouvez commencer et à passer à l’étape suivante.

Et l’idée de création parfaite ?
À ce stade, vous pourriez vous demander quelle est l’idée unique et parfaite pour vous. Celle qui l’emportera sur les autres et, d’une certaine façon, parviendra à joindre à la fois vos passions et la rentabilité du projet. Mais trouver cette idée finale n’est pas simple. Il faut souvent des années à un entrepreneur pour mettre en place une entreprise durable, ainsi que la faire évoluer pour une congruence avec le marché.

Diffusion de votre idée
Une fois que vous avez votre liste de 2 à 5 idées d’affaires, voir moins, il est temps de les tester pour savoir si elles sont réalisables et si elles seront rentables. Ce test permettra d’effectuer les ajustements nécessaires pour atteindre votre objectif et de réduire la liste.

Étape 5. Testez votre idée de création d’entreprise

Une étape cruciale pour la plupart des entrepreneurs est donc de tester la viabilité de leur idée d’entreprise. Sans les tests, vous courez le risque d’investir du temps, de l’argent et des efforts sur une idée qui pourrait ne pas être la bonne ou s’avérer non réalisable. Pour tester votre idée, vous pouvez faire ce qui suit :

  • Interviewer des clients potentiels. Rechercher des personnes dans votre réseau qui correspond au profil d’un client possible. Demandez-leur s’ils achètent auprès d’entreprises similaires à celle que vous envisagez de créer. Si oui, vous pouvez poser des questions supplémentaires telles que la fréquence d’achat, pourquoi ou comment ils ont choisi l’entreprise avec laquelle ils font affaire et combien ils dépensent généralement par commande.
    Sinon, demandez-leur pourquoi. Ils voudront bien volontiers vous apporter leur aide s’ils comprennent vos intentions. Donc soyez clair.
  • Commencez par un test de vente simple à mettre en place et peu coûteux. Cela pourrait être par le biais de pré-vente, où vous vendez le produit à l’avance, avec un taux réduit, avant même de le faire ou de l’acquérir. Vous pouvez également offrir une série limitée de votre produit, avec seulement une quantité limitée d’unités disponibles ou vendus à une poignée de clients. Vous pouvez le faire via les réseaux sociaux ou des market places. Si personne ne mord malgré les leviers marketing ou la promotion que vous aurez mis en place, alors peut-être que l’idée n’est pas viable. Dans ce cas analysez les retours et avec honnêteté et objectivité, demandez-vous si votre offre peut être corrigée ou mise à la poubelle.

Étape 6. Écrivez votre Business Plan

La validation de votre idée de création vous aidera à acquérir une expérience réelle dans la mise en œuvre de celles-ci. Espérons que cela signifie que vous avez trouvé au moins une idée de création viable pour commencer à explorer plus loin.

Vous devrez ensuite préparer votre Business Plan. Pour cette étape je vous invite à voir le cours gratuit sur la construction d’un Business Plan : Cliquez pour voir le cours gratuit

Mais pour ne pas faire durer le suspense, un bon Business Plan contient les détails suivants:

  • Produits et services. Quels produits et services proposez-vous ? Quels sont les prix ? Combien de fois les clients vont-ils payer pour les produits et les services – mensuel ou annuel ou un paiement ponctuel ? Quels sont les atouts de vos produits et services ? Quelle est la proposition de valeur ?
  • Marché cible. Identifiez et approfondissez la connaissance de vos clients cibles. Quelle est leur tranche d’âge ? Le sexe ? leur activité ? leurs besoins ? Quels sont leurs principaux problèmes que vous devez résoudre ? Si vous ciblez des entreprises, quelle est la taille de l’entreprise-cible ? Quelle est le secteur d’activité ? En connaissant les détails de votre marché cible, il sera plus facile pour vous de prendre des décisions stratégiques pour maintenir vos avantages concurrentiels.
  • Plan marketing et des ventes. Bien sûr, il est difficile de maintenir une entreprise en marche si vous n’avez aucun plan pour atteindre vos clients et de les convaincre d’acheter vos produits. C’est là que la bonne connaissance de votre marché cible est importante. En sachant tout ce que vous pouvez sur eux, vous saurez exactement où et comment les atteindre.
  • La Vision et la Mission Statement. Il est facile de penser que la vision et la mission n’est pas des points sur lesquels s’attarder, qu’ils ne sont pas importants ou utiles dans le contexte des petites entreprises agiles. La vérité est qu’énoncer les croyances et les valeurs peuvent vous aider à vous concentrer sur ce qui vous motive, sur le sens à donner à votre action. C’est une façon de ne pas excentrer la stratégie de l’entreprise.

Au fur et à mesure que vous progresserez dans votre idée de création d’entreprise et durant la création elle-même, votre projet changera au fil du temps, il est donc préférable d’envisager de faire évoluer votre plan, votre Business Model en revenant. Revenez une fois par mois pour sur les éléments fondamentaux de votre projet pour l’adapter et maintenir une agilité.

Rappelez-vous que c’est le contenu du Business Plan qui compte. Ne passez pas trop de temps sur la conception du document. Restez “straight to the point”.

Étape 7. Elaborez et testez votre pitch

Au-delà du Business Plan, vous devez également créer une présentation plus condensée de votre entreprise, de votre projet. Il s’agit d’une simple phrase, de quelques mots contenant quelques propositions de ce que votre entreprise fait. Que vous vouliez ou non changer le monde, vous devez passer par cet exercice.

C’est important parce que vous n’aurez pas souvent le temps ou l’espace pour expliquer ce que fait votre entreprise aux parties prenantes. Vous devez apprendre à présenter votre offre dans un délai aussi court que possible.

Transformer votre idée de création d’entreprise en réalité

Une fois que vos idées ont été listées, détaillées, analysées, vous en avez sélectionnée une et vous avez rédigé votre Business Plan, puis le pitch. Il ne reste qu’une étape: L’exécution. Tout en restant en lien avec la réalité pour votre projet, vous devrez à la fois être dans l’opérationnel tout en ayant une vision stratégique.

Alors, avez-vous une idée de création d’entreprise à lancer ?
franck brunet strago créer gagner
Franck de CREER-GAGNER
Pour les entrepreneurs aventuriers et passionnés
Abonnez-vous à la Chaîne Youtube
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Linkedin