Les 7 gestes de la réussite

385
geste reussite creer gagner

Il y a des lectures inspirantes qui marquent le tournant d’une vie. Il y a quelques années une amie m’a conseillé de lire « Les clés du succès » de Napoleon HILL. Ce n’était pas un prénom que portait l’auteur de cet ouvrage, mais un signe.
J’étais assez hermétique à ces ouvrages anglo-saxons sur le succès, la réussite, comment être millionnaire… J’ai donc entrepris cette lecture forcée mais avant je m’étais renseigné un minimum sur l’auteur et j’ai découvert que ce n’était pas un ouvrage de poche pour l’été. Il avait une reconnaissance depuis de nombreuses années. Cette recherche m’a permis d’entreprendre la lecture de ce livre avec un peu plus d’attention.

En fait le fruit de cette lecture a été plus un échos, à un moment opportun. Je pense qu’il ne se serait pas passé grand-chose à un autre moment de ma vie. C’est bien un alignement des planètes de ma vie qui a fait de cette lecture, un tournant.
Je ne vais pas décrire ici tout le processus et les profonds impacts car cela a une résonnance pour moi seul, mais je tiens à partager quelques points incontournables qui peuvent vous être utiles.

Certains gestes, certaines habitudes favorisent le succès. Si je vous dis que faire la grasse matinée tous les jours jusqu’à 11h ne va pas beaucoup m’aider dans mon entreprise, vous me croyez sûrement et je vous en remercie.
Ce sont en fait des gestes, presque des rites qu’il n’est pas naturel de faire et surtout de répéter chaque jour.

Soyez créatif et écrivez une idée par jour

Nous passons parfois nos semaines comme nous passons nos journées. Je ne souhaite pas vous déprimer mais souvent et pour beaucoup, vous commencer le lundi matin le marathon boulot/perso pour le finir le vendredi soir. Certains diront : « Non, j’ai fait un super séminaire ce jeudi. J’ai été acteur de cet évènement ». Bien, super ! Mais vous ne voyez pas que finalement vous êtes un rouage dans un tout et qu’on attend de vous de l’être et de le rester. J’ai fait l’expérience d’être créatif et force de proposition dans ma vie professionnelle antérieure. Je me suis plus attiré les foudres de certains et certaines. Et oui, il ne faut pas trop être bon parfois, ça gène les autres.

Une tête qui dépasse est souvent une tête à couper.

Mais ce geste qui apporte la réussite est justement d’avoir une idée neuve par jour, car cela vous permet de rester proactif, d’être en éveil intellectuel, de produire. C’est une forme de discipline très saine. Et la pire chose qui puisse vous arriver c’est d’avoir de très bonnes idées. Le champ d’exercice de vos idées peut être personnel ou professionnel, peu importe. Le principe est d’être dans une dynamique intérieure plutôt que dans une passivité intellectuelle.
De plus, si vous sentez qu’il est possible de partager et de mettre en œuvre une de vos idées, cela peut avoir un impact concret sur votre vie. Les plus belles réussites ne sont pas arrivées en procrastinant.

Ayez de la vision

Quel est votre objectif de vie ? Ok vous avez un job, sûrement un bon job, vous avez une belle famille et des amis, mais vous comptez passer votre vie comme cela ? Certaines personnes s’installent dans une organisation, boulot/famille/vacances et voit passer les années. C’est peut être suffisant, mais pas pour la réussite. Pour cela, mettez en place une échéance pour un objectif à la fois. Cet objectif de réussite doit être atteignable car il doit être réalisé. Oui, ce n’est tout d’avoir des rêves et des envies, mais c’est mieux de les réaliser et de les vivre. Par exemple, je me donne 6 mois pour préparer l’ascension du Mont Blanc ou j’organise en juillet prochain 5 jours de marche sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle… Bref peu importe la nature exact de l’objectif, mais il doit vous sembler, au sens premier, extraordinaire.
J’ai vu des personnes procéder de la sorte et finalement avoir comme objectif de changer de vie à 3 ans. Certains ont fait de grands voyages avec leurs enfants et d’autres ont changé radicalement d’univers professionnel.
Mais n’oubliez pas, Un objectif, une vision, une échéance. Au pire , vous ferez des choses incroyables.

C’est d’abord vous et votre famille

Après avoir évoqué cette routine qui fait passer les semaines et les mois, vous vous rendez compte qu’il y a quelque chose qui ne va pas. La vie bien remplie que vous croyez satisfaisante doit vous sembler finalement un peu plus superficielle. Il y a pourtant quelque chose sous vos yeux de tellement précieux et tous les jours : Vos proches. Il n’y a rien de plus important que de passer du temps avec son conjoint, sa conjointe et ses enfants. Avez-vous fait récemment un week-end en amoureux ? Votre dernière discussion avec votre conjoint(e) sans parler de vos enfants, de la belle-mère ou des collègues que vous ne supportez plus, c’était quand ? Avez-vous fait un voyage seulement avec votre fils pour lui faire découvrir un autre pays ? Ce sont des moments qui resteront pour vous et vos proches. Cela ne peut que vous renforcer.
C’est aussi à vous que vous devez penser. Pas seulement en allant faire du sport… « vous voyez je m’occupe de moi ! ». Non, faites quelque chose d’inhabituel rien que pour vous. Ce quelque chose que vous avez toujours voulu faire et que vous avez remis à plus tard ou après.. mais après quoi ? Et bien après…
Non, faites votre week-end seul en VTT en Dordogne, allez voir le Guggenheim en Espagne ou mieux à New York. Faite ce blog sur votre passion. Bref accordez-vous un espace pour réaliser, affirmer et exprimer vos envies. Le pire sera peut-être d’intéresser vos proches.

Apprenez tous les jours

Je me suis forcé à apprendre une chose nouvelle tous les jours. Ceci dans le champs de mes passions. C’est une bonne discipline car cela vous oblige à vous ouvrir au-delà de ce que vous avez l’habitude de lire. Comme beaucoup vous avez Lemonde.fr, Liberation.fr ou Lefigaro.fr et vous lisez tous les jours les mêmes choses… Encore une routine à casser.
Faites une liste de vos passions idéalement personnelles que ce soit de la guitare, la photo, la déco, les tatouages, ou autre. Ensuite pour les 3 premières passions ou centres d’intérêt fort, faites une liste de sources de contenu. Cela peut être des magazines en ligne, des blogs, des chaînes Youtube, peu importe. Et chaque jour vous allez piocher une information intéressante que vous seriez prêt à partager. Alors pas une actualité du genre : « Johnny Depp va-t-il encore divorcer !? ». L’intérêt de la démarche est de trouver ce qu’on ne sait pas ou approfondir un savoir. Idéalement une information que j’appelle « de fond », que l’on peut utiliser et transmettre. Une information qui peut générer une certaine valeur.

Développez l’empathie

Vous n’imaginez pas ce qu’on peut apprendre et gagner à écouter l’autre… jusqu’au bout. Mettez-vous en situation de vous connecter à celui ou celle que vous avez en face de vous. Il ou elle veut vous dire quelque chose. Cela traduit une volonté d’aller vers vous. Elle produit un effort et de l’énergie à communiquer avec vous. Acceptez et tendez une attention entière à cela. Ce qu’elle a à vous dire peut être très riche. Ecoutez cette personne elle vous le rendra.
Posez lui des questions, aller chercher au bout la raison de sa démarche. Et demandez-vous quelles sont les conséquences possibles de son propos. Souvent si on n’écoute pas son interlocuteur, on a tendance à parler plus, à faire ce monologue à deux et finalement vous donnez plus que vous ne recevez en croyant en plus avoir biaisé la relation au détriment de l’autre.
Allez chercher cette profondeur de point de vue. Elle peut vous apprendre beaucoup et enrichir votre vision de vous-même et de ceux qui vous entourent. Ne sont-ils pas des conditions favorables pour faire des rencontres intéressantes pouvant ouvrir au succès ?

S’accorder pour avancer

Adoptez une véritable mentalité positive lorsque vous êtes confronté à une négociation ou à un refus. Plutôt que d’être crispé sur vos positions. Surprenez par une inattendue ouverture d’esprit. Par contre définissez votre BATNA (Best alternative to a negotiated agreement), la limite non négociable au-delà de laquelle vous arrêtez de négocier. N’acceptez pas l’inacceptable. L’ouverture et l’écoute est une force et non une faille. Vous pouvez alors chercher le compromis qui peut satisfaire tout le monde. Accompagnez le mouvement. J’ai cette image en aïkido de l’utilisation de la force de l’adversaire pour mieux le maîtriser. Affirmez un certain leadership dans la résolution de cet accord. Au pire, là où certains croiront avoir gagner, vous en ressortirez grandi.
Ce geste, cette posture nécessite une bonne maîtrise de ses émotions, de la limite à ne pas franchir et apprend à transformer une situation de tension en un travail constructif.

Allez vers de nouvelles personnes

On vit souvent dans le même cercle et on ne recherche finalement que ceux qui nous sont semblables. Nous voyons souvent les mêmes voisins, les mêmes collègues,… Et si finalement un jour je décidais d’aller courir avec une personne que je ne connais pas. Evidemment dans un esprit de saine ouverture. Il faudra surmonter des aprioris.. après vous faites ce que vous voulez. Mais je parle de rencontrer des personnes qui ne vous semblent pas naturel d’aller aborder. De discuter avec celles et ceux qui ne sont pas de votre cercle, que rien ne rapproche. Vous serez surpris des points communs qui peuvent alors vous rapprocher.
Je le fais régulièrement avec des personnes qui regardent une vitrine, des voisins de siège dans un train, une personne dans sa voiture dans un embouteillage. Un signe peut suffire pour établir un contact, entamer une conversation, décloisonner les attitudes. Faites-le au niveau personnel et professionnel. Tentez un prétexte pour aller déjeuner avec un autre groupe, allez découvrir d’autres services, d’autres métiers,… faites du bien à votre âme !

Lorsque je lis ces mots que je vous livre, je ne peux m’empêcher de constater que c’est très limitatif. En effet, lorsqu’on envisage ces points qui sont pour moi aujourd’hui des évidences, on a l’impression de ne pas tout dire. Il y a tellement à faire pour s’ouvrir et s’enrichir.
Et au final, si le succès était tout simplement de ne pas s’enfermer sur soi et sur des certitudes ?

Franck de CREER-GAGNER | Pour les entrepreneurs aventuriers et passionnés
www.creer-gagner.com | contact@creer-gagner.com
Abonnez-vous à la Chaîne Youtube
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Linkedin