La formule magique du succès des Startups

246
succès startup

Je partage souvent les leviers et astuces que je peux découvrir lorsque je rencontre une entreprise qui connaît un succès. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je découvre ces informations et les diffuse avec le plus grand nombre car il est très intéressant de comprendre quels sont les facteurs qui font qu’une start-up connaisse le succès.

Je crois que la start-up est une évolution d’une forme d’entreprise qui permet d’optimiser les performances d’un projet et de son organisation. C’est pour moi l’une des meilleures formes pour mettre en corrélation toutes les bonnes compétences autour d’une idée.

Imaginez un groupe de personnes très motivés qui se regroupent autour d’une idée à fort potentiel. Si ce groupe de s’organiser et de mettre en musique cette idée sous la forme une start-up, il y a de grandes chances, si la mise en œuvre est réussie, que la start-up rencontre le succès.

Mais vous me direz légitimement : si ce modèle entrepreneurial et si génial, pourquoi il y a-t-il autant d’échecs ?

Il est difficile d’apporter une réponse exhaustive à cette question, mais mon expérience sur la question me permet d’émettre quelques remarques et de vous apporter quelques pistes. C’est une question à laquelle j’ai souhaité trouver les réponses dès la création de ma première société. J’ai créé ma première entreprise en 2008 et depuis j’ai pu mener cette aventure entrepreneuriale à travers d’autres sociétés créées en France, au Luxembourg, aux États-Unis et en Irlande. Il y a eu des succès et quelques difficultés. Et j’ai plus appris des échecs que de mes réussites.

J’ai alors tenté d’identifier les facteurs qui comptent le plus pour le succès ou l’échec d’une entreprise et plus particulièrement d’une start-up. D’abord l’idée – j’étais persuadé que tout venait de là et qu’une bonne idée était un succès presque garanti. C’est en m’intéressant au Business model que j’ai découvert le Canvas Business Model d’Alex Osterwalder. Cela m’a permis de comprendre que l’idée était un des éléments de l’équation entrepreneuriale. J’ai compris que d’autres paramètres intervenaient comme les hommes, les talents, l’équipe, la culture, la cohésion… C’est alors que j’ai vraiment vécu l’idée que l’exécution de l’idée était en fait l’élément le plus important.

Je me souviens d’avoir entendu dire de la part de Mike Tyson : « tout le monde a un plan, jusqu’à ce qu’il se prenne un coup de poing ». Pour un entrepreneur c’est la même chose. La réussite d’une start-up vient avant tout de la qualité de l’exécution, plus que de son idée de départ.

Puis, le modèle économique de l’entreprise m’a paru être un moyen évident de générer du chiffre d’affaires et de la valeur. Cela me mettre un élément très important Aussi.

Un autre ingrédient est le timing. Vous accepterez volontiers que si une idée arrivée trop tôt et que le marché n’est pas prêt à l’accepter, vous avez le choix entre deux possibilités : Soit vous éduquez le marché, soit vous attendez mais au risque de voir passer le train de la réussite ensuite. Il est très difficile de sentir le moment idéal pour lancer une idée qui soit en adéquation avec un besoin, avec le marché. A contrario, si c’est trop tard vous risquez de devoir vous lancer dans un « océan rouge », c’est-à-dire dans un marché très concurrentiel.

Le financement ou plutôt le manque de financement est souvent une cause de la mort des entreprises en bonne santé. Combien d’entreprises avec un carnet de commande rempli sont mortes de n’avoir pu financer leur croissance ?

En partant de ces facteurs identifiés j’ai regarder de plus près plusieurs dizaines d’entreprises et j’ai tenté de retrouver ces facteurs à l’origine d’un succès ou d’un échec. Je ne vais pas rentrer dans le détail de mon analyse et du scoring mais je peux vous dire que le premier facteur de la réussite d’une entreprise ou d’une start-up est le timing. Ce critère rentrait dans presque la moitié des réussites les entreprises que j’ai analysé.

La plupart des échecs notés venaient sans surprise du manque de financement. Le deuxième critère de réussite des entreprises et start-up vient de l’équipe et de l’exécution de l’idée.

Je aussi constaté que venait à la fin l’idée en elle-même. Cela confirmait ma fausse impression de départ que l’idée faisait tout. Or, sans aller trop loin dans la caricature…

il vaut mieux
une mauvaise idée bien exécutée qu’une bonne idée mal exécutée

Prenons l’exemple de Airbnb, il était difficile de prévoir le succès de Airbnb. En tout début de leur aventure ils ont eu beaucoup de mal à trouver des financements pour se développer. Beaucoup les ont ignoré. Certains se disaient que personne ne loueraient une chambre de son domicile à un étranger. Mais c’était sans compter le timing. Car finalement cette très bonne idée est arrivée au plus fort de la crise économique ce qui permettait à certaines personnes d’avoir un complément de revenu non négligeable. Ce besoin financier les a convaincu de louer leur propre chambre ou leur propre maison à des étrangers. Ce besoin les a finalement aidé à surmonter une réticence.

Pour conclure, je dirais que l’idée est très importante, son exécution est très importante, mais le timing et sans doute encore plus important. Vous me direz donc comment faire puisse qu’il est facile d’agir pour avoir la bonne idée – il suffit de réfléchir. Pour bien exécuter l’idée il suffit d’avoir la bonne équipe. Mais comment appréhender le timing – c’est une notion plus intangible et difficilement maîtrisable.

Je répondrai en toute simplicité que la meilleur façon d’appréhender le timing est de se fier aux clients, de savoir les écouter et de comprendre ce qu’ils sont prêts à accepter. La difficulté pour vous va être d’être très objectif sur les résultats de cette observation. Car entre vous et moi, il est difficile d’être objectif et d’accepter que ce n’est pas le bon moment de lancer le produit pour lequel vous êtes, seul, convaincu et passionné.

Mais lorsque vous vous lancez sur une mauvaise idée bien exécuté ou une bonne idée mal exécutée, il est encore possible d’être suffisamment agile pour rattraper le bon chemin.

Franck BRUNET
Pour les Entrepreneurs aventuriers et passionnés

créer société Irlande

Téléchargez le Guide pour créer votre société en Irlande.

Je veux recevoir le guide GRATUITEMENT