5 façons de casser ses rêves

292

casser-reves-450-450

C’est surtout depuis 2008, l’année durant laquelle je suis devenu entrepreneur, que j’ai commencé à comprendre années à comprendre comment certains accomplissent leurs rêves. Quand nous pensons aux rêves que nous avons, et à cette marque que nous voulons laisser dans l’univers. Il est étonnant de voir les similitudes flagrantes entre les rêves que nous avons et les projets qui ne se font jamais.
C’est sur la base de cette réflexion que j’écris cet article pour détailler les 5 façons de ne pas suivre vos rêves. Oui, si vous voulez passer à côté de votre vie et ne pas réaliser vos rêves, vous pouvez suivre ces recommandations.

Premièrement : croire au succès instantané.

Vous connaissez l’histoire de cette personne qui crée une application mobile et la revend très chère très rapidement. Cette histoire semble véritable mais je parie qu’elle ne dit pas tout. Si vous fouillez un peu plus, ce type a créé 30 applications auparavant et a rédigé une thèse de doctorat sur le sujet. Il a travaillé sur ce sujet pendant 7 ans.
C’est un sujet très intéressant. Moi-même, je vis confortablement de revenus générés via le Web et beaucoup croient que j’ai eu un succès instantané. Pourtant j’ai traîné pendant 10 ans dans des grandes entreprises pourtant à des fonctions intéressantes et pour certains valorisante. Mais au final cela ne m’a pas apporté grand-chose. Ensuite j’ai commencé à créer mon business et j’ai passé un MBA. Il y a donc eu un chemin de 12 ans. Un succès instantané est toujours le résultat de tout ce que vous avez fait dans votre vie jusque-là.

Deuxièmement : penser que quelqu’un d’autre a les réponses pour vous.

Les gens veulent aider. Toutes sortes de gens : votre famille, vos amis, vos collègues, un associé. Ils ont chacun une opinion sur le chemin que vous devriez prendre : « Non vraiment, tu dois prendre cette voie. » Mais une fois empruntée, il y a d’autres chemins à choisir. Et ces choix-là, vous devez les faire vous-mêmes. Personne n’a de réponses parfaites pour votre vie. Vous devez continuer à faire des choix. Les chemins sont infinis et vous allez trébucher, ça fait partie du processus.

Troisièmement : Décider de se reposer quand une croissance est assurée.

Quand tout va bien pour vous, vous avez une équipe géniale, vous faîtes des bénéfices, et tout fonctionne, il est temps de s’arrêter. Quand j’ai créé ma première entreprise, j’ai travaillé très dur. Avec 2 500 euros de mise de départ, j’ai généré plus de 300 000 euros de chiffre d’affaires. Pour ma seconde entreprise, avec le même montant de départ, j’ai cette fois réalisé 632 000 euros de chiffres d’affaires avec un résultat net de 25 000 euros. J’avais un associé qui devait gérer le business. En effet je suis fait pour créer et développer mais moins pour une gestion routinière. Donc cet associé sur lequel je pensais pourvoir m’appuyer était en fait un imposteur. Il ne savait pas grand-chose mais préférait plutôt donner cette image du chez d’entreprise. Il était ridicule mais il a eu la capacité de transformer un business rentable en un échec. J’ai fait l’erreur de me reposer sur un lancement réussit en croyant pouvoir passer le flambeau facilement.

Quatrième conseil, très important : croire que c’est la faute de quelqu’un d’autre.

J’entends tous les jours des gens dire : « j’ai une idée géniale mais personne ne veut investir dedans. » « J’avais créé un produit génial, mais le marché est si mauvais, les ventes ne suivaient pas. » Ou bien : « je ne trouve aucun talent, mon équipe est sous-performante. » Si vous avez des rêves, il est de votre responsabilité de les concrétiser. Oui, c’est dur de trouver des talents. Oui, les marchés sont en crise. Mais si personne n’investit dans votre idée, si personne n’achète votre produit, c’est sûrement aussi de votre faute. Sûrement. Vous devez réussir à concrétiser vos rêves. Et personne ne réussit tout seul. Mais si vous n’y arrivez pas, c’est de votre faute et personne d’autre. Prenez la responsabilité de vos rêves.

Un dernier conseil, très important aussi :

Croire que la seule chose importante est le rêve en lui-même. Un jour, j’ai vu une publicité, c’était un groupe d’amis, ils escaladaient une montagne, une montagne très haute, et c’était très difficile. On pouvait les voir transpirer, c’était vraiment difficile. Ils grimpaient puis atteignaient enfin le sommet. Ils décidaient donc de fêter ça. Je vais fêter ça, et donc, « Oui ! On a réussi, on est arrivé au sommet ! » Deux secondes plus tard, ils se regardent et l’un dit, « Bon, on peut redescendre. »

La vie ne s’arrête pas à l’objectif final. La vie, c’est surtout le chemin que l’on parcoure. Oui, appréciez l’objectif, mais les gens pensent que vous avez des rêves, et qu’en concrétisant l’un d’eux, vous arrivez dans cet endroit magique où règne le bonheur. Alors que concrétiser un rêve, c’est une sensation momentanée, et votre vie ne l’est pas. Le seul moyen de vraiment réaliser tous vos rêves, c’est de réellement apprécier chaque étape de votre voyage. C’est le meilleur moyen.

Votre voyage est simple, il est fait d’étapes. Certaines seront parfaites. D’autres vous feront tomber. Celles qui sont parfaites, fêtez-les. Parce que certains attendent longtemps pour les célébrer. Si vous tombez, faites-en un apprentissage. Si à chaque étape, vous avez quelque chose à fêter ou à apprendre, vous serez sûr d’apprécier le voyage.

Donc, cinq conseils : croyez au succès instantané, pensez que quelqu’un d’autre a les réponses pour vous, que quand la croissance est assurée, vous devriez vous reposer, que c’est toujours la faute de quelqu’un d’autre, et que la seule chose qui compte est l’objectif en lui-même. Suivez ces conseils, et vous serez sûrs de détruire vos rêves.

Franck de CREER-GAGNER