Ténacité : Les ingrédients secrets des entrepreneurs

474
tenacite entrepreneur creer gagner

Lors de moments difficiles ou d’épreuves à surmonter, nous avons tendance à penser à des personnes, des entrepreneurs qui ont fait preuve d’un véritable courage et d’une ténacité exceptionnelle. Nous les prenons parfois comme modèles pour avancer – ils ont une capacité à résister à des situations émotionnelles fortes et rebondissent grâce à cette faculté de résilience. Mais comment ces grands entrepreneurs ont-ils fait pour développer et cultiver cette ténacité ?

Si vous affichez une force mentale grâce au prisme des modèles d’entrepreneurs que vous pouvez avoir en tête, il est assez facile d’extrapoler en se demandant comment telle ou telle personne aurait fait dans cette situation. Ainsi, vous pouvez développer des qualités et facultés en prenant exemple – relever des défis – savoir encaisser plus de coups, et vous allez apprendre à persévérer même si cela fait mal parfois. Mais selon la littérature récente qui suscite la réflexion, c’est à peu près l’opposé de la résilience.

Car en fait, le cœur de la force mentale exceptionnelle de ces entrepreneurs n’est pas la capacité de se fermer au monde, mais au contraire de développer le désir de l’engager. La véritable ténacité d’une entrepreneur vient de sa passion – de l’amour – et non pas de la difficulté émotionnelle qu’il peut rencontrer régulièrement.

La passion est la racine de la ténacité.

Dans le New York Times, le chroniqueur David Brooks fait le lien avec les étudiants «trop chouchoutés» d’aujourd’hui. Beaucoup affirment qu’ils doivent développer, émotionnellement, une certaine épaisseur plutôt que d’être constamment protégés par leurs parents protecteurs et interventionnistes.

David Brooks ne remet pas en cause cette façon d’élever ses enfants. Il ne fait pas la critique de l’éducation sur ce point, mais plutôt sur un manque de vision, de but. En effet, il n’est pas condamnable de vouloir protéger ses enfants et il ne s’agit pas de les exposer volontairement à des difficultés pour grandir, mais de développer chez ces enfants la volonté. C’est bien la volonté qui amène la ténacité et les pousse à faire des choses vraiment difficiles.

Les modèles que nous admirons ne sont pas difficiles à comprendre. Ils ont une ardeur aux choses, ils ont un fervent engagement dans ce qu’ils font, un idéal. Cette aspiration qu’ils ont su développer leur permet de résister à des revers, la douleur et à la trahison. Lorsqu’on connaît l’histoire de Steeve Jobs, on se rend compte qu’Apple n’aurait sûrement pas existé s’il n’avait pas eu à l’origine cette passion de la typographie. Tout ce qui a suivi a contribué à développer ses convictions et entretenir ses passions.

Nous devons mettre de côté le cynisme du monde et les fausses croyances. Il faut laisser les jeunes grandir par eux-même, mais leur insuffler l’envie de découvrir, de construire, de faire et de partager. Ils s’engageront dans une certaine vision du monde qui les amènera dans un contexte d’un plus grand espoir.

Le courage n’efface pas la peur de l’échec.

Christine Carter, spécialiste de la psychologie positive et auteur pour le Greater Good Science Center, insiste et base ses écrits sur ce point, même si elle utilise un langage plus pratique et moins philosophique.

Elle pense que nous admirons et favorisons la ténacité, le courage, la volonté, la perfection dans l’éducation de nos enfants en l’absence de la motivation intrinsèque. et c’est ce qui pose un problème à ses yeux. Elle met en garde les personnes concernées par la promotion de la force mentale. Ce que nous devrions encourager est la passion qui nous pousse à persévérer à travers même les difficultés les plus difficiles, et non pas un engagement abstrait pour ne jamais abandonner et toujours être parfait.

Si vous êtes un parent ou un enseignant et vous cherchez à développer cette ténacité chez les enfants, la première étape consiste à mettre de côté ce que vous voulez pour eux. Regardez plutôt ce par quoi ils sont passionnés, puis, soutenez leurs passions, conseillez-les, accompagnez-les à développer la ténacité par l’envie, par la passion.

En d’autres termes, si votre objectif est d’augmenter votre ténacité (ou aider les autres à développer la leur), la première étape est de trouver votre passion, votre vraie croyance, vos convictions profondes. Mettez de côté les postures.

C’est pour cela qu’un entrepreneur qui souhaite créer son entreprise uniquement pour gagner de l’argent, c’est créer pour une mauvaise raison même si c’est un choix personnel. Car gagner de l’argent n’est pas une passion, c’est un moyen. Si vous voulez durer, affronter la traversée du désert de l’entrepreneuriat, vous pourrez mettre toutes les chances de votre côté si vous êtes passionnés.

Pour illustrer le propos, voici une séquence de www.ted.com

Êtes-vous d’accord avec cette analyse ? Êtes-vous, vous même un entrepreneur tenace et passionné ?

franck brunet strago créer gagner
Franck de CREER-GAGNER
Pour les entrepreneurs aventuriers et passionnés
Abonnez-vous à la Chaîne Youtube
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Linkedin