Vous pouvez réussir sans diplômes !

467
réussir sans diplome

Vous croyez vraiment qu’un diplôme élevé est une condition obligatoire à la réussite ? Non, Il y a bien des exemples de réussites et des entreprises à succès créées par des entrepreneurs ayant arrêté très tôt leurs études. Ils ont compensé en développant d’autres facultés, d’autres compétences. Ils ont démontré que tout le monde peut choisir de réussir grâce à d’autres outils.

N’allez pas croire que je conseille de rater ses études. Au contraire, ce que je vais vous décrire son d’autant de capacités a développer, idéalement, en plus d’un bon cursus. Par contre cela représente une formidable opportunité de s’élever lorsqu’on a pas eu la possibilité et la chance de bonnes études.
Beaucoup s’égarent à faire des études inutiles, à perdre du temps en traînant dans les couloirs des universités par peur d’affronter un monde extérieur. Ne devenez pas comme certaines personnes que j’ai croisé : des étudiants à vie ne produisant que peu de valeur.

Je prends juste l’exemple de Richard Branson qui, dyslexique, quitta l’école à 16 ans. Cela ne l’empêchera pas d’avoir la vie que vous connaissez. Et il y en a tant d’autres : Quel espoir pour certaines personnes. Ne vous résignez pas !

Mais alors, comment réussir ? Concrètement cela passe par différentes dimensions. Et c’est toujours la même histoire. La bonne adéquation entre soi et son environnement. Ce n’est pas une recette magique, mais seulement un bon début :

Réussir par les mots

J’ai connu un entrepreneur qui avait été détecté précoce étant petit. Une de ses caractéristiques est qu’il avait un niveau linguistique élevé. Il a parlé très tôt avec un large vocabulaire. Et pourtant il a été un mauvais élève – il a très tôt arrêté ses études pour aller travailler. Son premier job… chez Mac Donald. Ne vous y trompez pas, c’était une très bonne école de la vie parce qu’il a su en tirer profit. Il savait communiquer ses idées. Il avait cette capacité de rendre lisible les concepts abstraits. Cela lui a valu de gravir les échelons et de se forger une belle expérience du management terrain. Grâce à cela, il a créé son entreprise et il dirige ses équipes de vendeurs avec efficacité. Son activité est aujourd’hui florissante et pourtant cela avait mal démarré.

Réussir grâce aux autres

Ce même entrepreneur, à travers sa communication, a su interagir efficacement avec ceux qui l’entourent. Il fait preuve d’empathie avec ses équipes, ses clients, ses fournisseurs. Il sait donner confiance et fidéliser. Il gagne le soutient des personnes qu’il rencontre. Il a développé cette faculté de s’adapter et de moduler sa communication en fonction de l’humeur, du tempérament et des motivations de ses interlocuteurs. C’est une communication interpersonnelle très efficace. il est capable d’empathie, il cerne les sentiments, les motivations et les tempéraments de ses interlocuteurs, et parvient aisément gagner leur confiance et leur soutien, c’est un habile négociateur qui aiment  travailler avec les autres.

Réussir grâce à soi

Développer une force intra-personnelle vous permet de mieux cerner vos forces et vos faiblesses. Ainsi, vous pouvez agir avec une meilleure stratégie pour la bonne réalisation de vos projets. Si je prends mon exemple, je suis un mauvais manager en position hiérarchique car je préfère travailler en co-production avec une équipe – Je n’éprouve aucune satisfaction à motiver des personnes pour qu’elles accomplissent leur mission. Sachant cela, je me mets en situation de sous-traiter plutôt que d’embaucher.
Ainsi, je pense que le bon entrepreneur est celui qui met en action ses forces et délègue à d’autres là où sont ses faiblesses, évidemment en appliquant un contrôle pour une bonne mise en oeuvre des projets. Savoir s’entourer des bonnes compétences qui manquent est selon moi plus admirable que de vouloir à tout prix être le chef de quelqu’un.

Réussir par la logique

L’entrepreneur développe une approche logico-mathématique. L’entrepreneur doit développer une intuition rationnelle, dans le sens où il doit être capable de quantifier très rapidement un avantage concurrentiel et agir vite. Cette intuition doit se baser sur une logique, une capacité à calculer, à quantifier et poser les bonnes équations. L’entrepreneur doit bien-sûr aimer les chiffres, les problèmes de logique – Il doit aimer explorer les éventualités, les hypothèses, les modèles avec une approche analytique. Ainsi, il tire des solutions tangibles, cohérentes avec des leviers solides pour mettre en marche les forces de l’entreprise et pour saisir les potentialités de marché.

Réussir grâce à son environnement

L’entrepreneur doit avoir une vision large de son entreprise et de l’environnement dans lequel il évolue. Il doit tenir compte de données aussi variées que des données financières, culturelles, sociales, économiques, éthiques, scientifiques, légales, organisationnelles, techniques,…
Cette vision apporte à l’entrepreneur une sensibilité lui permettant de capter les signaux faibles. Ainsi, il sera plus capable d’anticiper les problèmes et les contraintes. L’entreprise fera évoluer son business model plus facilement si nécessaire. Il abordera ces changements avec une vision business plus fine et il verra les tendances de marché avant et mieux que d’autres.

Réussir par l’image mentale

Une capacité commune à beaucoup de grands entrepreneurs est qu’ils ont développé et utilisé des images fortes du possible. Ces entrepreneurs développent une vision intérieures en 3 dimensions. Les études en neurosciences sur l’utilisation des images mentales sont nombreuses. Elles ont démontré le caractère bénéfique sur l’action de celui que les génère.
L’imagination active vous permet de vous habituer aux futures situations que vous pouvez définir comme objectif à atteindre. Ainsi, d’une façon inconsciente, vos actes et votre façon d’agir transformeront ces images en croyances profondes et pour finir en situations réelles. Cela ne fonctionne pas systématiquement, mais cela favorise beaucoup l’élan positif de vos actions. Prenez l’exemple d’une personne qui agit sans conviction et une autre personne qui agit avec des convictions profondes et des images mentales de sa probable réussite. D’après vous qui de ces deux entrepreneurs a de meilleures conditions pour atteindre son but ?

Réussir par la kinesthésie

L’entrepreneur va développer une perception consciente de ses actions. Il aura la capacité de se représenter son action d’une façon dynamique pour constituer un schéma directeur de son business et de son rôle dans la réussite de son entreprise.

Cette faculté est la prolongation des images mentales qu’il arrivera à développer. Pensez et visualisez une situation de réussite et passer à l’action consciente pour l’atteindre. La kinesthésie vous permet par exemple d’adopter la bonne posture si vous devez intervenir devant un public. Elle vous donnera la bonne adéquation geste/attitude/parole face à un client. Tout ceci se résume par un mot que beaucoup connaissent : Le leadership.

Réussir grâce à la musique

Il n’y a plus grand chose à prouver sur les aspects bénéfiques et transcendants de la musique. La musique vous permet de développer une meilleure écoute de vous-même et des autres. Vous pouvez utiliser la musique pour vous recentrer avant une situation difficile. Ainsi, vous serez plus clairvoyant et votre sensibilité, votre empathie seront moins affectées par un éventuel stress.

Nous savons que des éléments subjectifs comme l’humeur peuvent conduire vos actions dans un meilleur sens et pour un entrepreneur c’est très important. Qui n’a pas commencé une journée sous de meilleurs auspices avec un air de musique adapté ? Votre motivation ne se sent-elle pas mieux avec un morceau de musique que vous aimez particulièrement ?

En bref, l’entrepreneur peut réussir sans forcément avoir un diplôme. La réussite d’une entreprise vient d’autres choses. Elle tient plus de la qualité de l’entrepreneur et des personnes qui l’entourent. Une entreprise c’est avant tout de l’humain. Et quoi de plus efficace qu’une intelligence émotionnelle, sensorielle et de capacités profondément personnelles plutôt qu’un diplôme de 34 x 25 cm (oui, j’ai mesuré le mien).

Et vous ?  Qu’elle intelligence avez-vous développé ?

franck brunet strago créer gagner
Franck de CREER-GAGNER
Pour les entrepreneurs aventuriers et passionnés
Abonnez-vous à la Chaîne Youtube
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Linkedin