Faut-il avoir une idée géniale pour entreprendre ?

257
idée géniale entreprendre

J’ai à plusieurs reprises évoqué la notion d’idée dans le processus entrepreneurial. Mais je souhaite mettre le doigt sur une réflexion trop répandue selon laquelle il faut avoir une idée géniale pour entreprendre. Il est dangereux de croire que seule l’idée fait la réussite de l’entreprise. Beaucoup entrepreneurs fondent trop d’espoir et d’énergie seulement sur l’idée.

En fait pour entreprendre, ce qui importe le plus c’est la réalisation d’une idée et moins l’idée en elle-même. Il est très facile de croire que les grandes réussites du Web comme Google, Facebook ou Apple sont partis d’une idée qui serait déjà géniale la base. Ce qui a fait la réussite de ces grands noms c’est tout le chemin parcouru, toute innovation qui a abouti et l’accumulation de valeur créée.

Ces noms sont bien la preuve que créer une entreprise ne se fonde pas uniquement sur une idée révolutionnaire à la base, mais sur tout un processus qui fait que, au final, il est possible de capitaliser sur un savoir-faire, un produit, un business model… qui se sont construit au fil des mois et des années. L’idée entrepreneuriale n’est qu’un élément de la chaîne de valeur mais c’est surtout sa mise en musique qu’il fera le succès ou l’absence de succès.

Pour entreprendre il faut évidemment être créatif, mettre tous les ingrédients de nature à construire l’idée entrepreneuriale. Donc voici quelques recommandations importantes. A vous de vous les approprier pour construire votre recette d’entrepreneur et faire que cette idée géniale soit l’aboutissement d’un chemin entrepreneurial.

#1. Vos passions sont la clés pour entreprendre

Pour qu’une entreprise connaisse le succès, il faut que les clients perçoivent son autorité dans un domaine. Lorsque vous achetez un produit technique auprès d’une société distributrice, vous vous attendez à ce qu’elle maîtrise son sujet et qu’elle soit légitime dans son domaine. Lorsque que vous lancez votre société, il n’est pas obligatoire d’être considéré comme un expert dans le domaine concerné, mais si vous savez de quoi vous parlez surtout avec émotion et que vous parvenez à transmettre l’envie d’acheter, c’est déjà un point de gagné.

Transmettre l’émotion et faire vivre une expérience utilisateur relèvent des caractéristiques qu’on des passionnés. Si je reprends l’exemple de mon produit technique, le passionné vous montrera l’expérience utilisateur à vivre mais il ne vous abreuvera pas d’informations et caractéristiques techniques souvent inutiles. Nous savons bien que les meilleurs vendeurs sont avant tout ceux qui savent transmettre l’intangible plutôt que le détail technique.

#2. Sachez parler de votre idée

Ce point découle naturellement du premier puisque un passionné saura naturellement parler de son idée et de son entreprise. Alors vous saurez attirer votre audience plus facilement qu’une personne qui n’est pas convaincue par le sujet ou qui traitera simplement des informations techniques. Vous devrez aussi partager cette idée qui vous a permis d’entreprendre avec votre réseau pour y trouver des leviers et relais.

C’est ce discours spontané que vous devrez aussi diffuser sur les réseaux sociaux. Mais n’hésitez pas à créer une page Facebook ou un groupe afin de concentrer les échanges entre votre passion d’entreprendre et votre audience. Encore une fois, vous voyez bien que ce n’est pas l’idée de départ qui est importante mais tout ce qu’on y met et toute la réalisation qui fait l’entreprise au final.

#3. Rendez votre idée agile

Tous les entrepreneurs qui ont fait un business plan avant la création de leur startup, se rendre compte au bout de six mois ou un an que ce document est différent de l’idée de départ. Je dis régulièrement que le business plan est un outil qui doit savoir évoluer. Il doit vous donner la vision et la capacité à saisir les opportunités, les pivots pour évoluer. L’idéal serait de faire un Business plan tous les 6 mois ou un an en fonction du type d’activité et de la vitesse d’évolution du projet.

Je pense par exemple à cette société bien connu : Criteo qui, à la base, vendait des DVD, mais avec la baisse des ventes de ce support, Criteo a su rester agile et a fait évoluer son business model. L’activité d’aujourd’hui ensemble très peu à l’idée de départ, mais c’est en tenant compte des évolutions et opportunités que l’entreprise a su, déjà survivre, puis connaître un grand succès.

Je ne dis pas que l’idée n’est pas importante, au contraire. Mais c’est juste le point de départ d’un chemin de création de valeur qu’il peut parfois être long. Il faut donc prendre cette idée de départ et ne pas la considérer comme géniale et comme un objectif atteint en soi. Mais au contraire la considérer comme une matière brute à modeler, à développer, à tester, à faire grandir en tenant compte des feed-back des clients et du marché. Tout ceci doit être fait avec un fil conducteur qui est la stratégie et la vision de l’entrepreneur.

Franck BRUNET
Pour les Entrepreneurs aventuriers et passionnés

créer société Irlande

Téléchargez le Guide pour créer votre société en Irlande.

Je veux recevoir le guide GRATUITEMENT