S’expatrier pour entreprendre

613
expatrier entreprendre

Lorsqu’on voyage dans un pays qui nous plaît, on a souvent tendance à se projeter dans ce pays en se disant : Et si je vivais ici ? La solution pour créer la vie de ses rêves est peut-être de s’expatrier pour entreprendre dans un pays qui vous plait. Mais comment faire et pourquoi ?

Sans aller très loin, j’ai passé quelques jours en Espagne pour profiter du soleil et du dépaysement et une fois arrivé je me voyais bien travailler sur place et profiter de la plage et du soleil une bonne partie de l’année, en tout cas plus qu’en France.

Evidemment, je ne me voyais pas salarié dans une entreprise en Espagne car, d’une part, je ne parle pas espagnol, et d’autre part, je ne vois pas d’entreprises qui auraient pu m’intéresser. Comme je suis déjà indépendant avec mon activité, je me suis dit qu’il serait intéressant de la poursuivre d’ici. Il est vrai que j’ai la chance de travailler en grande partie à distance. Les outils disponibles aujourd’hui facilitent ce mode de travail.

Mais je pensais à l’opportunité en plus de créer une activité nouvelle ou complémentaire en me servant de ce nouvel environnement. Je sais qu’il y a un nombre croissant d’entrepreneurs français qui s’expatrient au Portugal par exemple. Je connais certains blogueurs qui développent leurs activités de la-bas. Plus particulièrement, c’est un blogueur qui gagner plutôt bien sa vie – il est résident français, mais il vit au Portugal et il a créé sa société en Irlande imposée sur l’IS à 12.5%.
Tous les revenus de sa société sont imposés en Irlande et la rémunération que sa société lui verse va sur son compte au Portugal.
Il s’agit d’une situation particulière car il fait sa déclaration de revenu en France puisqu’il est toujours fiscalement résident en France, mais comme son activité et ses revenus ne viennent pas et ne vont pas en France, il ne paye rien. C’est apparemment le résultat d’une « transparence fiscale » et pourtant il fait toutes les déclarations nécessaires.

Bref, cet exemple vous montre qu’il peut y avoir quelques avantages à l’expatriation. Mais la motivation première doit être le projet sur le long terme et l’envie profonde de le faire. Je mets volontairement de côté toute la discussion concernant la famille. Il est vrai qu’avoir des enfants par exemple, pousse un peu plus à la réflexion. Mais l’expatriation peut aussi être une superbe opportunité pour un enfant de voir une autre culture et d’apprendre une autre langue. Vous pouvez par exemple le faire pour une période donnée. Je connais une famille qui s’est expatriée en République Dominicaine et qui reviendra en France au bout de 2 ans – et ils ont 3 enfants scolarisés.

La contrainte de s’expatrier pour entreprendre est qu’il faut créer une activité que je qualifierai de « nomade » car vous pouvez très bien ne pas supporter la vie dans le pays de destination et devoir changer au bout de 6 mois. Donc l’idéal est de localiser sa société dans un pays stable, de gérer votre activité à distance et de vivre dans un autre pays de votre choix. Dans ce cas il faut lancer la société avant de s’expatrier afin de garantir un flot de revenu suffisant ou partir avec un budget significatif de lancement entrepreneurial et de vie.

Le plus important c’est
la préparation et l’anticipation
avec un plan B, un plan C, un plan D…

Il ne faut pas transformer une belle aventure en un cauchemar car le retour en France risque d’être très mal vécu. Par contre vous avez droit à l’échec. Qui peut vous reprocher de vouloir et de faire ?… sûrement ceux qui auraient voulu faire à votre place et qui n’en ont pas le courage de se lancer. Assurer une stratégie de sortie pour ensuite, soit retenter l’aventure, soit la garder comme un bon souvenir et continuer en France.

Dons si vous avez envie d’évasion, de travailler dans un cadre différent et vous offrir le luxe de choisir, alors développez une activité en parallèle de votre activité principale si vous êtes aujourd’hui salarié. identifiez le pays dans lequel vous voulez passer quelques années. Prenez le temps de préparer la démarche et de développer votre activité à distance ou votre projet professionnel in situe. Renseignez-vous sur la vie au quotidien dans ce pays-cible, lisez les forums, prenez contact avec des expatriés.

Prenez quelques jours de congé et offrez-vous un petit voyage d’exploration pour sentir les choses sur place. Idéalement commencez à prendre des contacts sur place. Anticipez cela avec les réseaux sociaux comme Linkedin en trouvant peut-être un partenaire local.

Et lorsque vous partez, renseignez-vous bien sur les démarches dans le pays cible mais aussi en France. Consultez cet article dans lequel vous trouverez notamment les informations du Service des Impôts des Particuliers Non Résidents. Et optez pour un compte bancaire à distance (Consultez ceci pour ouvrir un compte bancaire Personnel et Professionnel).

Pour finir, j’espère que ce petit article vous apportera un peu de rêves, d’envie, de perspectives dans votre quotidien. N’oubliez pas de profiter de la vie. Alors offrez-vous le meilleur en commençant par un environnement agréable.

franck brunet strago créer gagner
Franck de CREER-GAGNER
Pour les entrepreneurs aventuriers et passionnés
Abonnez-vous à la Chaîne Youtube
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Linkedin