Pour être entrepreneur…

465

Je souhaite cette fois partager avec vous deux éléments essentiels de l’état d’esprit d’un entrepreneur. En tout cas, deux choses essentielles que j’ai utilisées et intégrées et que vous allez peut-être goûter tout au long de votre vie d’entrepreneur.

Être un entrepreneur, c’est évidemment être différent d’employé. L’état d’esprit est différent, les actions, les agissements sont différents. Je dirai même que les attitudes sont différentes.

  • Est-ce que devenir entrepreneur vous donne une posture différente ? – Oui, bien-sûr.
  • Est-ce que c’est la posture qui fait devenir entrepreneur ? – non ce n’est pas suffisant.

Il y a deux choses fondamentales qui font la différence entre l’état d’esprit d’un entrepreneur et l’état d’esprit d’un employé, deux choses que l’on doit acquérir si on veut devenir un entrepreneur à succès. Ces seules choses ne suffisent pas bien-sûr, mais selon moi ce sont les plus importantes. Il s’agit de :
–   apprendre à être responsable de soi et de ses actes ;
– apprendre à s’améliorer en permanence, apprendre en permanence, chercher et trouver le meilleur pour se dépasser.

C’est beaucoup plus important d’avoir ces deux éléments dans notre état d’esprit quand on est entrepreneur que quand on est employé. Quand on est employé, souvent on fait partie d’une organisation qui vit de toute façon sans nous. Lorsque vous sortez de l’entreprise, vous ne manquez à personne, de toute façon vous n’êtes pas là pour cela, c’est une règle admise par tous. Et vous êtes facilement remplacé.

Aussi, lorsqu’on est employé d’une entreprise, il est très commode de blâmer les autres, de blâmer l’organisation, blâmer l’entreprise, de blâmer telle ou telle personne, tel ou tel service. Nous avons le réflexe facile de rejeter la faute sur les autres et il est plus difficile de voir les réelles conséquences de nos actes, car il est facile de les dissimuler ou de noyer les effets dans une organisation d’entreprise.

Ce phénomène est plus rare dans les petites structures, car l’effet de dilution est moins important. Dans une entreprise, le maintien de la motivation au quotidien est difficile pour beaucoup de raisons différentes en fonction des cas personnels :

  • Vous n’êtes pas le créateur de l’entreprise. Ce n’est pas votre « bébé »
  • Votre revenu est plafonné à des règles même si vous percevez un variable.
  • La gratification, pour ceux qui la cherche, est plus éphémère.
  • Vous n’avez peut-être pas choisi ce job. C’est peut-être « alimentaire ».

Un entrepreneur ne crée pas pour des raisons « alimentaires ». Par contre si vous créez votre entreprise vous accédez immédiatement à un autre niveau de responsabilité. C’est comme un pilote aux commandes d’un avion. Cela peut apporter une sensation de liberté incomparable, des sensations extraordinaires de plaisir.

En fait cela se résume à savoir si vous voulez être le pilote de votre avion ou le passager. Il n’y a pas de bon ou mauvais choix, mais uniquement votre choix.

Comme un pilote, un entrepreneur doit mener son avion à destination. Il doit savoir décoller, savoir le piloter et le faire atterrir. Il est responsable de sa propre vie et celle de tous les passagers car si vous mettez la clé sous la porte, les passagers se retrouveront au chômage. Derrière un employé, il y a sa vie et une famille qui peut en dépendre. C’est une véritable responsabilité.

De plus, s’il y a un problème dans l’entreprise, vous ne pouvez pas vous dérober, c’est de votre faute.

Certains entrepreneurs se plaignent de l’Etat, de la concurrence, des clients, des fournisseurs, de la crise,… Tout n’est pas parfait et parfois des évènements sont injustes. Dans ce cas, plutôt que de se plaindre ou de bloquer tout le monde pour défendre un droit, il faut parfois savoir se remettre en question : Les données sont en train de changer, le système évolue, alors est-ce que je ne dois pas avancer, modifier mon business modèle, me développer ailleurs ?

Oui en France il est facile de créer, mais plus difficile de réussir !

Oui on paye beaucoup de charges, de taxes et d’impôt !

Oui le poids de l’administration complique tout et alourdi les choses !

Mais je suis libre de ne pas créer, ou de créer différemment, ou de créer ailleurs ! Je suis libre et je peux faire selon mes choix.

Encore une fois, je suis entrepreneur, je suis donc responsable de mes choix et de mes actes. Vous allez me dire que ce sont de belles paroles et que c’est joli sur le papier – Vous avez raison, en même temps, c’est une réalité tellement simple que, je vous l’accorde, elle peut en devenir simpliste. Je pense qu’il faut aussi un certain courage pour assumer la situation car si vous vous plantez, vous vous plantez. C’est de votre faute et il est parfois difficile de se l’avouer.

Donc la qualité indispensable d’un entrepreneur est qu’il ne doit pas se mentir, il ne doit pas s’arranger avec la vérité.

Au contraire, lorsqu’il est face à un problème, il essaie de le  résoudre au plus vite sans cacher le fait qu’il peut être à l’origine de cette erreur.

Cela rejoint le deuxième élément fondamental de l’état d’esprit d’un entrepreneur. En effet, afin d’éviter de produire ou de reproduire des erreurs, il est important d’apprendre tout au long de sa vie et de s’améliorer en permanence.

Aujourd’hui, beaucoup pensent que lorsqu’on a eu son diplôme, on peut se permettre d’arrêter d’apprendre. Surtout ceux qui sortent fraichement d’école de commerce et je sais de quoi je parle ! C’était déjà faux il y a un siècle, et c’est encore plus faux aujourd’hui dans ce monde où tout s’accélère.

Pour l’entrepreneur, c’est encore plus une nécessité parce que vous êtes en compétition avec énormément de personnes, d’entreprises qui avancent, qui apprennent, qui se développent, qui analysent leurs erreurs et vont loin. Si vous stagnez, vous serez dépassé et votre entreprise disparaîtra.

C’est très passionnant de se remettre en question et d’avancer. C’est ce qui donne un certains intérêt plutôt que de rester dans sa zone de confort et de s’en contenter.

Par exemple, j’ai passé un Executive MBA lorsque certains me disaient que le coût était trop élevé par rapport à ce que cela apporte. Les MBA sont des diplômes effectivement très coûteux, mais tellement rentables si on sait en retirer quelque chose. C’est mon cas. Mon MBA m’a apporté une transformation personnelle, professionnelle et une ouverture à l’international. J’ai su en exploiter le potentiel.

Être entrepreneur est une chance d’être plus libre, plus indépendant que la plupart des autres, d’avoir une vie géniale si vous êtes capable de vous bouger. C’est aussi s’offrir le pouvoir de se lancer dans des projets qui vous tiennent à cœur, qui vous passionnent.

J’ai aujourd’hui la volonté de partager et de transmettre tout en servant ma liberté et mon indépendance financière et je ne renoncerai pour rien au monde car je suis très attaché à cette liberté et au plaisir incroyable que cela procure …à piloter mon propre avion.

Franck de Créer Gagner
www.creer-gagner.com

Suivez-nous et partagez
picto facebook 40 40picto linkedin 40 40picto youtube 40 40picto google plus 40 40