Dormir, c’est créer !

300

dormir-creer-450-450

Je souhaite partager avec vous, entrepreneurs/euses. Une idée très simple, tellement simple que si je devais la résumer, cela en serait ridicule. Cette toute petite constatation peut permettre de faire naître les plus belles et grandes idées. Il s’agit du…. Sommeil !

Oui, le sommeil est une ressource trop négligée aujourd’hui. Lorsque vous êtes cadre dans une grande entreprise, ne dites surtout pas que vous utilisez le sommeil comme moyen de créativité. Je crois que vous seriez mal vu et vous risquez d’hériter d’une étiquette pas très agréable à porter.

Il est compliqué de faire admettre qu’une voie différente est possible surtout dans un monde où la convention prévaut et les idées reçues n’admettent pas le « out of the box ».

Il y a 8 ou 9 ans, je travaillais dans le service marketing web d’une grande entreprise et comme tout le monde je travaillais à 200%. Je vivais une période importante et mon rôle était clé dans cette organisation. Je me souviens, j’étais seul en fin de journée, plutôt en début de soirée et je fus pris d’étourdissements. Ce fut simplement une baisse de tension passagère et sans conséquence, mais c’était la première fois que je ressentais cela. Cela a été pour moi un déclic concernant l’aberration de tenir une posture de cadre surchargé, plutôt que de chercher l’équilibre, le bien-être et l’efficacité.

J’eu un week-end complet de repos et de réflexion sur cette situation. J’avais peur de vivre à nouveau cette situation mais en pleine journée. Je craignais le regard des autres et des conséquences d’un tel évènement pour ma légitimité. Je ne voulais pas paraître comme celui qui a du mal à tenir la route, la pression et cela me minait. Cette idée me mis en colère. C’était absurde.

L’année qui suivait, j’ai tenté de mettre en place des outils et méthodes de mieux vivre et bien-être pour créer. Mais j’avais perdu l’enthousiasme qui me portait. Ce déclic m’avait ouvert les yeux. Je voulais travailler autrement. Cela ne voulait pas dire travailler moins. Je ne voulais plus donner l’impression d’être à fond sur tout, d’avoir une motivation inébranlable, je ne voulais plus de la posture. Mais dans cette entreprise, tu rentres dans le moule ou tu es en dehors des lignes.

Parce que malheureusement, la privation de sommeil est devenue un symbole d’efficacité. Dernièrement, je dînais avec des amis. L’un d’eux se vantait d’avoir dormi seulement trois heures la nuit précédente. J’avais juste envie de lui dire que s’il avait dormi  tu avais dormi cinq heures, le dîner aurait été bien plus intéressant.

J’ai rapidement considéré qu’être en dehors des lignes serait une très bonne chose pour moi.

Aujourd’hui, je travaille davantage mais différemment. Le sommeil est pour moi un moment de pause active. J’ai appris à d’abord me poser, à réaliser des exercices de respiration. Ensuite je pense à une situation précise ou à un objectif. Je ne laisse pas mon esprit vagabonder.

Je crois que si Lehman Brothers avait encouragé le sommeil créatif, ils pourraient encore être là. Alors que tous étaient occupés à être hyper-actifs-disponibles 24h/24 7j/7, peut-être qu’ils auraient remarqué l’iceberg, car le sommeil permet de prendre un certain recul et d’être capable d’avoir une vision d’ensemble.

Aujourd’hui des voix se font de plus en plus entendre sur l’idée du mieux vivre et mieux être. Le sommeil est un élément de vie que l’on peut rendre constructif, créatif et productif.
De plus sur un plan personnel, faire face aux crises avec plus de recul, plus de sommeil amènera plus de joie, de reconnaissance, d’efficacité dans nos vies et ce qui est la meilleure des choses pour nos vies professionnelles, est aussi ce qui a de mieux pour le monde.

Je vous invite donc à fermer vos yeux. Soyez créatif et trouver les grandes idées qui sommeillent en vous.

Franck de CREER-GAGNER